images_header

Programme de recherche/Research Program 

L’objectif de Bordeaux Wine Economics est de mieux comprendre le fonctionnement du marché des vins et en particulier d’analyser finement les dynamiques de formation des prix. Bordeaux représente la plus ancienne et la plus importante place viticole du monde. La disponibilité des acteurs et des données relatives aux vins de Bordeaux est un atout précieux. Le programme de recherche de Bordeaux Wine Economics a cependant vocation à dépasser le cadre bordelais et à s’intéresser à tous les marchés du vin.

La détermination des prix des vins constitue un objet d’étude déjà ancien. Le vin est un bien particulier dont la qualité n’est découverte qu’après consommation (bien d’expérience). Les asymétries d’information qui en découlent renforcent alors considérablement la difficulté de détermination du prix d’un tel bien. Dans cette perspective, le vin est un objet d’étude extrêmement fécond pour les économistes qui se sont emparés de cette question dans les années 1980 sous l’impulsion d’Orley Ashenfelter (Princeton University). Un pan entier de la littérature académique, qui mobilise fréquemment la méthode dite des prix hédoniques, s’intéresse alors à l’impact des problèmes d’information sur le prix du vin et aux techniques développées pour les réduire.

Le projet de Bordeaux Wine Economics se situe dans la continuité de ces travaux. Il renvoie très clairement au fonctionnement des marchés du vin en bouteille et en vrac. L’ambition est d’aboutir in fine à un modèle de prévision des prix opératoire et à des mécanismes de régulation pour éviter la volatilité en excès sur ces marchés.

Quatre axes de recherche sont alors privilégiés :

L’étude de la dynamique des prix
La relation entre le prix du vin et le temps est complexe et non linéaire. L’enjeu est mieux comprendre les dynamiques qui gouvernent cette relation à travers une étude empirique fine de cette relation depuis la récolte jusqu’à la disparition d’une bouteille. Cela passe par la construction et le suivi d’indices de prix des vins et conduit à regarder le vin comme un véritable actif alternatif (comme l’art ou les timbres par exemple).

L’étude de la microstructure du marché (organisation du marché, comportement des acteurs, gestion des stocks stratégiques…)

Les marchés du vin renvoient à des logiques différentes selon que l’on parle du marché des vins en vrac ou du marché des vins fins en bouteille. Cependant, chacun de ces marchés a un fonctionnement particulier, notamment à Bordeaux, qui affecte le prix des vins. Il est nécessaire dès lors de modéliser ces marchés, les stratégies d’acteurs et notamment d’analyser le rôle de la gestion des stocks de vins.

  1. Le commerce international du vin

Le vin est un bien fortement échangé à l’international. Ces échanges impactent directement son prix. Les déterminants de la demande étrangère, l’effet des politiques commerciales et les variations des taux de change doivent être étudiés pour comprendre l’évolution des prix des vins.

  1. La création d’un modèle structurel de prévision

En intégrant les apports des 3 axes précédents, l’enjeu est ici de dépasser la méthode des prix hédoniques et de construire un modèle économétrique structurel qui intègre explicitement l’ensemble des déterminants microéconomiques et macroéconomiques de l’offre et de la demande de vins.

Bordeaux Wine Economics’ main objective is to better understand how wine markets work. Our priority in the short run is concerned with the determinants of price formation. Bordeaux is the oldest and largest wine making area in the world. While our strong ties and proximity with the local wine industry is a valuable asset, our research agenda goes well beyond the limits of this appellation area and considers any research topic of interest related to the wine industry.

The pricing of wine is an old research question where still many unanswered questions remain.. Wine is an experience good, the quality of which is known after consumption only. The strong degree of information asymmetries between consumers and producers renders the determination of an optimal pricing strategy a difficult and ambitious task. Since the 80′s, beginning with the pioneering work of Princeton Economics Professor Orley Ashenfelter, wine has become an increasingly popular research topic. In 2006, this culminated in the creation of the Journal of Wine Economics, a top tier journal that is deemed the academic leader in its field.. Several wine economists have devoted efforts to better understand price formation in various wine markets using the well-known hedonic pricing method.

Our goal is to contribute to this burgeoning literature and improve our understanding of the way the various wine market segments (bottle and bulk wine) work. Our priority in the short run is to model wine prices using some state-of-the-art time series econometric techniques. We anticipate that this price model will help practitioners forecasting an optimal price level for their wine and could help reduce the excessive volatility that we observe in some markets like Bordeaux.

Four research areas are envisioned:


Price Dynamics
The relationship between wine prices over time is complex and non-linear. One objective is to better understand the factors that explain and influence this relationship, from the harvest to the time when the bottle is opened. Building price indexes and considering wine as an alternative asset like art or collectibles can provide an answer.

The market microstructure (market organization, actors’ behavior, strategic use of stocks, …)
Behaviors, data, analysis and explanations are different for bulk wine markets and for fine wines markets. Moreover, wine markets face informational issues and, when located in the Bordeaux area, wine trade exhibits some specificity that can affect prices. It thus appears useful to build Bordeaux-specific models that, for instance, analyze the role of reputation, the role of wine inventories, or the role of various actors on each level of the wine production and distribution chain.

International Trade

Wine is an internationally traded good. Determinants of foreign demand, commercial policies of the different involved countries and exchange rate variations must be taken into account to understand how prices and traded quantities evolve.

Creating a Model for Forecasting

Considering the previous elements, our research is aimed at providing an econometric model that integrates the entire range of supply and demand determinants for wine, at the microeconomic as well as at the macroeconomic level.